Entretenir sa VSP

Publié par Clothilde GARNIER le

Belle et heureuse année à toutes et tous ! Pour 2020, e.comVSP vous souhaite de beaux trajets au volant de votre voiture sans permis, et pour cela, un bon entretien est nécessaire.

Comme pour toute engin mécanique, les voitures sans permis nécessitent un peu d’attention et un entretien régulier pour assurer leur longévité. e.comVSP vous accompagne pour que votre relation avec votre VSP perdure le plus longtemps possible !

Le plus important est d’être attentif.tive au comportement et aux sons de votre véhicule. Un claquement qui ne se faisait pas entendre avant, des vibrations exacerbées, une perte de puissance… autant de signes avant-coureurs d’un problème pour votre voiturette.

Pour un moteur en bonne santé, il est important de faire une vidange régulière. Le moteur est rempli d’huile qui permet de lubrifier le mouvement des pistons. Si cette huile est trop sale, ou s’il en manque, elle n’assure plus son rôle essentiel. La vidange est rapide et simple à réaliser par vous-même ! En quelques étapes faciles, il faut vider l’huile du moteur (capuchon à retirer en dessous du moteur… en prévoyant une bassine bien sûr !), changer le filtre à huile, et enfin refaire le plein d’huile (bouchon au-dessus du moteur). Tout ce dont vous avez besoin est sur www.ecomvsp.fr : catégories filtration et entretien. Entre chaque vidange, il est important de vérifier de temps en temps le niveau d’huile, s’il en manque un peu, n’hésitez pas à en rajouter, car un moteur « consomme » toujours un peu d’huile même dans un parfait fonctionnement. Profitez-en également pour changer le filtre à air et le filtre à gasoil, le tout pour éviter une accumulation de détritus qui nuirait au moteur.

Autre niveau à vérifier, celui du liquide de refroidissement. Celui-ci circule dans le radiateur et le moteur avec pour rôle, comme son nom l’indique de réguler la température du moteur. Si son niveau est trop faible, vous risquez une surchauffe et le moteur risque des dégâts importants (en plus de s’arrêter sans prévenir et de vous laisser en rade au bord de la route). La bonne température d’un moteur en marche est aux alentours de 90°C. Si, malgré une remise à niveau régulière, l’aiguille de la température monte excessivement (dans les embouteillages par exemple), il y a peut-être un problème de joint de culasse, mais cela peut aussi venir du ventilateur, si celui-ci ne se déclenche pas quand il le devrait. Là encore, une bonne écoute du moteur est importante : le ventilateur s’entend, si ce n’est en cours de route, du moins lorsque vous vous garez et coupez le moteur. Enfin, veillez sur votre radiateur de refroidissement, situé entre le moteur et le parechoc. Il est possible de le remplacer soi-même, avec un peu de précaution et quelques outils.

Les plaquettes de frein doivent être vérifiées régulièrement, tout comme le niveau de liquide de frein. Faites attention aux voyants sur le tableau de bord. De plus, des plaquettes usées se traduiront généralement par de fortes vibrations au moment du freinage, une dégradation du disque et bien sûr par une perte d’efficacité dudit freinage. Et tant qu’à vérifier les plaquettes, n’oubliez pas les pneus ! Seule zone de contact entre le véhicule et la route, ils sont essentiels à votre sécurité. Le témoin d’usure vous indiquera s’il est temps de les remplacer ou non.

En terme de sécurité, les feux avant et arrière sont primordiaux. Pour voir et être vu de nuit ou par temps de brouillard, veillez à leur fonctionnement et leur bon état.

Des difficultés à démarrer par temps froid ? Vérifiez vos bougies de préchauffage ! Petites pièces peu onéreuse, elles sont essentielles pour préchauffer les chambres de combustion et le diesel. Si elles sont usées, il est possible de voir un peu de corrosion dessus. En cas de défaillance d’une bougie, il est recommandé de toutes les changer en une fois et ainsi repartir à neuf et sans souci ! Dans la famille des éléments électriques, pensez aussi à votre batterie, dont la durée de vie est d’environ 5 ans, et à l’alternateur qui a pour rôle de créer de l’électricité et recharger la batterie en utilisant la force mécanique du moteur. Pour vérifier qu’un alternateur fonctionne bien, rien de plus simple : démarrez le véhicule puis, à l’aide d’un multimètre, vérifiez la tension aux bornes de la batterie qui doit être supérieure à 13,5V. Dans ce cas, c’est que l’alternateur fait son travail !

Vous trouverez toute les pièces ce dont vous avez besoin sur www.ecomvsp.fr, pour toutes les marques de VSP (Aixam, Ligier, Microcar, JDM, Chatenet, etc.). N’hésitez pas à nous écrire ou nous appeler pour toute question !

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →

Sale

Indisponible

Épuisé